Agir avec la commune

    Associations locales

     Les associations de la commune

    • Les typologies des organisations locales de la commune

    Les organisations locales de la commune de Sandaré sont des associations, des groupements des femmes et des jeunes, des associations professionnelles (tailleurs, commerçants, artisans etc.), des coopératives féminines et masculines, des associations à caractère  ethnique, culturel et religieux etc. Elles regroupent la population locale l’échelle du village ou de la commune. Toutefois, la plupart des organisations identifiées regroupent les membres à l’échelle du village. A noter également qu’une large proportion des associations et groupements de la commune sont informels.

    • Les domaines d’intervention des organisations locales de la commune

    Toutes les organisations locales  œuvrent pour la promotion du développement (économique, social ou culturel), mais avec des approches et orientations divergentes parfois. Ainsi, certaines associations et groupements des jeunes y compris les associations double espace mettent en avant les actions développement communautaire (prestations agricoles, assainissement, réalisation des infrastructures  communautaires, réparation des routes etc.), la promotion de la cohésion sociale, des activités culturelles et sportives. D’autres associations et groupements des femmes et jeunes œuvrent pour  l’épanouissement, l’autonomisation et l’insertion économique des membres à travers la promotion des activités génératrices de revenus(AGR) et l’économie sociale solidaire/ESS. Les coopératives féminines et masculines mettent en avant la promotion d’une activité professionnelle et l’autonomisation des acteurs (maraîchage, élevage, agriculture etc.).

    Les associations à caractère identitaire, ethnique ou culturel œuvrent la promotion et la consolidation de la solidarité entre les personnes issues d’une même communauté ethnique ou sociale et la promotion de la culture et les valeurs traditionnelles (association de forgeron par exemple). Nous avons également le plénière des femmes et le groupe d’acteurs citoyens des hommes qui veuillent sur la bonne gouvernance locale.

    • Les associations actives de la commune

    Les organisations actives et dynamiques de la commune sont :

    • les coopératives des femmes maraîchères,
    • la coopérative des éleveurs,
    • l’union coopérative des banques de céréales,
    • le plénière des femmes,
    • les groupes d’acteurs citoyens

      Les limites ou les contraintes auxquelles les organisations locales sont confrontées

    • La non-légalisation de plupart des organisations locales
    • La faible organisation des populations à l’échelle de la commune
    • L’absence de coordination entre les différentes associations de la commune
    • La faible coopération entre les organisations locales et celles de la diaspora, surtout les associations féminines.
    • Le faible niveau d’instruction et qualification des membres
    • Manque de communication
    • Le manque de ressources financières
    • Le manque d’appui technique et matériel
    • La faible orientation des associations des jeunes sur les activités productives etc.
    • Les partenaires techniques et financiers des organisations locales

    La mairie, la diaspora, les ONGs, la coopération décentralisée (Draveil), les coopérations bilatérales, les structures techniques déconcentrées de l’état, certains ministères, le partenariat d’appui mutuel entre les organisations. A noter que seules les coopératives et quelques associations formelles des femmes et des jeunes bénéficient l’accompagnement de ces partenaires.

    Consultez le répertoire des associations locales de la commune ! 

    © 2017 sandare.ml | Site Officiel | Tous droits reservés | Mentions légales | réalisé par ◰ ◱ ◲ ◳.